Satoshi Nakamoto :: Je n'ai pas crée le Bitcoin!

Je sors de mon silence et m’adresse à la Communauté active autour du Bitcoin qui n’a jamais douté de son potentiel, à vous mesdames et messieurs qui avez contribué sur tous les points à son stade actuel de développement, à vous utilisateurs de par le monde qui donnez vie à cette monnaie, à tous les nouveaux venus suite à la progression géométrique de sa valeur marchande, aux institutions officielles qui commencent depuis peu à s’y intéresser, et surtout à la jeunesse moderne qui constitue la véritable cible de mon intervention au sein de cette cour, chers tous.




La vision

Rien de grand ne saurait être accompli en ce monde sans une vision solide sous-jacente qui serait la poutre centrale unique soutenant toutes les architectures autour. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette vision ne naît pas d’un visionnaire, mais de la conscience collective qui l’impulse, et que le visionnaire se contente de capter. Les choses commencent à être intéressantes lorsque ce visionnaire s’avère être un génie, ou tout au moins évolue dans un milieu où les grands esprits se rencontrent : c’est l’occasion pour la vision de non seulement se faire capter, mais aussi de se concrétiser. Lorsque la vision est partagée, c’est-à-dire lorsqu’elle reflète une tendance collective, sa concrétisation sera saluée positivement par tous ceux qui l’ont – de près ou de loin – perçue comme une possibilité future. Par récurrence, elle achèvera son cycle en devenant la réponse appropriée à un besoin général, et cet achèvement est son stade final de perfection. Perfection signifie ici que la petite graine d’hier a tenu promesse pour devenir l’arbre majestueux d’aujourd’hui.

Vu sous cet angle, je n’ai pas crée le Bitcoin, je n’ai fait qu’entrevoir une probabilité future et travaillé ardemment à réaliser ma propre prophétie. Lorsque j’ai accompli ma part de travail, j’ai relâché mon œuvre dans la nature pour qu’elle fasse son propre chemin, bien sûr avec l’appui indéfectible d’une communauté d’où émanait la vision que j’ai perçue. De cette démarche a émergé la cryptomonnaie qui révolutionne aujourd’hui la sphère monétaire mondiale…

La valeur

Je rejoins en partie l’auteur de cette plateforme lorsqu’il dit de manière plus ou moins lyrique : « Tu montes sur la scène du monde pour chanter ta chanson et non interpréter un refrain célèbre !» Je ne sais pas si c’est ce qu’il a voulu dire, mais cela signifie pour moi que personne n’existe pour copier, et la meilleure mission de vie qu’un individu puisse s’attribuer, c’est d’oser l’originalité. Une position moins radicale – et tout autant valable – serait de dire que nous sommes ici pour créer de la valeur, une valeur marginale qui contribuerait à faire de ce monde un espace où il fait bon vivre. Cette valeur sera d’autant plus influente, puisque c’est bien ce qu’on recherche ici, qu’elle est rare… d’où l’importance de l’originalité. Mais l’originalité n’est pas un devoir, la valeur, oui. En d’autres termes : si vous avez la capacité de créer, créez ! Et si vous avez la capacité de contribuer à améliorer, améliorez ! C’est ainsi que l’on imprime ses traces sur la stèle des immortels : en apportant une valeur supplémentaire à ce monde, et cela vaut mieux que posséder un million de bitcoins !

L’humilité

Lorsque vous aurez créé de la valeur, restez dans l’humilité, cela multipliera par un million la valeur créée en moins de trente ans. Mais qu’est-ce que l’humilité ? Contrairement à ce qu’on a l’habitude de comprendre, l’humilité ne consiste pas à rabaisser la valeur qu’on a créée, ce n’est pas annoncer avec un semblant d’effacement : « Oui j’ai créé le Bitcoin mais vous savez le Bitcoin ce n’est pas grand-chose… » Non, l’humilité c’est reconnaître la valeur créée, mais sans s’enorgueillir en tant que personne. L’anonymat est un des moyens très concrets d’appliquer l’humilité, car lorsque vous disparaissez de la circulation, votre égo ne reçoit aucune gratification extérieure. Mais vous n’êtes pas obligé de rester anonyme, une simple maîtrise de soi, de ses paroles, de ses faits et gestes permet déjà à la bête de ne pas sortir du fossé.

Voilà quelques mots que j’avais envie de prononcer suite à l’invitation que j’ai reçue d’intervenir dans la cour des grands, je suis désolé pour ceux qui s’attendaient à des explications techniques sur le Bitcoin, mais j’ai préféré respecter la ligne éditoriale du site. Je tire donc ma révérence pour replonger définitivement dans l’inconnu, chers tous, mes meilleures salutations !